Matrix a réalisé l’étude « Economic analysis of workplace mental health promotion and mental disorder prevention programmes and of their potential contribution to EU health, social and economic policy objectives” (Analyse économique des programmes de promotion de la santé mentale et de prévention des troubles mentaux sur le lieu de travail et de leur contribution potentielle aux objectifs de la politique de santé, sociale et économique de l’UE), à la demande de l’Agence Exécutive pour les Consommateurs, la Santé, l’Agriculture et l’Alimentation (CHAFEA) et de la Direction Générale de la Santé et des Consommateurs (DG Sanco).

Cette étude avait pour but d’évaluer l’impact économique des programmes de promotion de santé mentale en milieu de travail sur les entreprises, les travailleurs, les organismes d’assurance et la société dans son ensemble. En particulier, elle a réalisé un état des lieux des programmes mis en place, a calculé leur retour sur investissement et a mesuré l’impact sur la productivité des entreprises.

En règle générale, l’étude conclut que la mise en place de programmes de santé mentale au travail peut générer un ROI élevé et que les entreprises ont observé des améliorations significatives en termes d’absentéisme et de productivité. Un euro dépensé dans un programme de prévention des risques psychosociaux pouvait générer un bénéfice économique net allant de 0,81 € à 13,62 € par an.(*)

La solution que nous proposons chez 361° est: la Plate-forme digitale de bien-être.

screenshot digitaal welzijnsplatform

Le défi de nombreuses organisations est de garder l’employé motivé, productif et en bonne santé le plus longtemps possible, et cela dans le monde VUCA. 361° repose sur une approche holistique: elle se concentre sur la personne derrière l’employé et analyse quels facteurs ont une influence sur le bien-être de ce dernier.

Ces facteurs ne doivent pas nécessairement être liés au travail. On prend souvent son travail à la maison, mais l’inverse s’applique également. L’une de ces solutions est la plate-forme numérique de bien-être. Les organisations offrent à leurs employés des ‘crédits bien-être’ qu’ils peuvent utiliser pour une grande variété de services, divisés en plusieurs thèmes:

1 : questions liées au travail

2 : développement personnel

3 : questions personnelles

4 : en bonne forme & santé/vitalité

5 : détente et bien-être

6 : réintégration

L’employé possède la clé de son bien-être en toute confiance. L’accompagnement est soigné par des coaches, thérapeutes, psychologues ou autres experts professionnels dans un domaine particulier. Cette plateforme s’intègre parfaitement dans une politique de bien-être et mènera à terme à un plus faible absentéisme, à un engagement élevé, mais aussi à une image de marque positive de l’entreprise.

(*) source: « prévenir les risques professionnels: un enjeu économique pour l’entreprise » par eurogip

Share: